Site de l'université de Franche-Comté
Jardin botanique

 

 

Index seminum - catalogue annuel de graines

 

  

Le jardin botanique échange avec 450 jardins botaniques à travers le monde.
Il possède ainsi 5000 taxons.

Il utilise un système informatique pour entrer dans le Réseau International d’Echange de Plantes - International Plant Exchange Network (IPEN), dans le respect de la Convention sur la biodiversité.

visuel_indexseminum












Une stratégie mondiale
pour la protection et la conservation des espèces
et des écosystèmes

  

En avril 2002 (la Haye, Conférence de l’ONU) la France s’engage pour :

1. enrayer l’extinction des espèces et la disparition des écosystèmes,

2. faciliter les initiatives visant à la conservation des plantes,

3. mettre l’accent sur le rôle vital des plantes dans la structure et le fonctionnement des écosystèmes.


Pourquoi ?

- pour préserver et conserver
la diversité végétale,
- pour comprendre, documenter et promouvoir l’éducation à
la biodiversité,
- utiliser durablement la diversité végétale.

  

Qui ?

 

Les jardins botaniques jouent
un rôle important.
Dans le monde, 1800 jardins réunissent quelques
80000 espèces, soit 1/3
du nombre d’espèces de plantes supérieures.

  

Comment ?

 

Depuis le XIXe siècle, les jardins botaniques génèrent un catalogue annuel de leurs graines récoltées qu’ils diffusent dans le monde entier : l’Index seminum

  orlaya  
  Graines d'Orlaya

 heracleum
 Graines d'Heracleum
mantegazzianum

 


_______________________________


Télécharger le document pdf Index Seminum 2015 (1.05 Mo)

Télécharger le document pdf Index Seminum 2014 (854 Ko)

Télécharger le document pdf Index Seminum 2013 (640 Ko)

Télécharger le document pdf Index Seminum 2012 (317 Ko)
 

Télécharger le document pdfIndex Seminum 2011 (84 Ko)


  

NB. Les semences ne sont données qu'à des organismes à vocation pédagogique ou de Recherche et dans le strict respect de la Conférence internationale de la  Biodiversité.
De plus, il est du devoir de chaque correspondant de ne pas commander de semences de plantes susceptibles de s’échapper de l’enceinte du jardin et de devenir envahissante
dans la nature.
Nous ne pouvons pas être tenu responsables des dommages écologiques provoqués par l’introduction de ces espèces, chacun devant s’interroger sur la réponse du végétal en question aux conditions locales.