Site de l'université de Franche-Comté
Jardin botanique

Conservation ex situ

Les espèces végétales sont en chute d’effectif dans notre région comme sur toute notre planète. Le Jardin botanique s’inscrit dans une volonté de lutter contre le déséquilibre de nos écosystèmes et pour se faire non seulement participe à l’enseignement, la sensibilisation, mais aussi à ce qu’on appelle la Conservation ex situ.


 

Il est question de conservation ex situ lorsque l’on :
- conserve des graines selon un protocole bien défini pour assurer les populations génétiques locales ;
- assure la reproduction d’espèces hors du milieu naturel pour ensuite assurer une réimplantation…
- anime des ateliers ou des visites pour sensibiliser hors milieu naturel le grand public à l’enjeu de maintenir la biodiversité.


 

Cette conservation se fait à des échelles de veille très différentes :
- Conservation ex situ en Franche-Comté :
Les compétences en mise en culture fine des jardiniers du Jardin botanique sont mises à contribution par le Conservatoire botanique de Franche-Comté concernant des opérations de sauvegarde d’espèces en perte d’effectifs dans notre région.
- Conservation ex situ globale :
Une opération de conservation ex situ a été menée sur le site du Barrage EDF du Petit Saut en Guyane Française. À Besançon, les populations d’orchidées ont été apportées et maintenues depuis plusieurs décennies. La conservation ex situ implique des mises en œuvre de protocoles très rigoureux que les scientifiques améliorent constamment.


Télécharger le document pdfTéléchargez le pdf retraçant cette expérience de conservation.
(544 Ko)

 

Contacts : Conservatoire botanique de Franche-Comté

Jardin botanique de l'Université de Franche-Comté et de la Ville de Besançon.